TQIT Hardcore self-drop CAC

Venez partager et détailler les aventures de vos personnages !

TQIT Hardcore self-drop CAC

Messagepar benyaisa » Sam Mai 17, 2014 10:22 am

L'histoire

Tout commença par une sombre après-midi de printemps 2014, dans un village reculé :

"Là-bas ! Regardez au loin : c'est un des loups du frère de Benyaisa !

Benyaisa accouru : "Pardi, que s'est-il passé ? Mais... qu'est-ce donc que ce torchon ensanglanté autour de son cou ? On dirait... un message écrit avec du sang : Se pourrait-il que dans un dernier élan de courage, mon frère soit parvenu à écrire avec son sang, sur un morceau de pantalon déchiré, et l'attacher au cou de son dernier loup survivant : "Chère soeur, quand tu liras ce message, je ne serai plus de ce monde. Un démon taureau Épique m'a détruit en un coup de cornes. Ses dégats de saignements sont faramineux. 10500 points de vie envolés d'un coup. Si tu te décides à l'affronter, apprends à résister et subir le saignement. Adieu, chère soeur"

Alors que les ténèbres s'abattaient sur le monde, cette dénommée Benyaisa, dernière survivante de la lignée, pris son courage à deux mains et partie affronter seule, naïvement sans doute, un couteau à la main et une toge sur le dos, ces fauteurs de troubles d'Hadès.
Son père et nombre de ces frères ont tenté l'expérience, mais aucun n'en revint vivant.

Normal

Arme et armure pitoyables certes, mais pas débutante non plus, la traversée de la Grèce ne lui posa aucun souci. Tel Obélix, les sangliers volèrent un à un. Parfait moment pour acquérir de l'expérience, booster sa vie, se muscler et développer ses connaissances en l'art de frapper au bouclier. Un défenseur était né.

Ses ancètres en savent quelque chose, la traversée de l'Égypte est une blague. Certainement un piège posé par Hadès pour endormir les héros et mieux les surprendre par la suite. Tout se déroula ainsi sans souci. Le besoin d'accroitre sa vie allait bientôt se faire ressentir. Benyaisa en profita donc pour acquérir une deuxième maitrise et se spécialiser avec la nature. Ses points de vie commençèrent alors a doubler progressivement. À noter que les Benyaisa sont gardiens de génération en génération depuis... au moins 4 ans :)

Ah l'Orient ! nous y voici. De ridicules petites araignées commencèrent à entamer très sérieusement sa vie, quand elle aperçu une pierre tombale : 1953-2010 - ici repose Benyaisa 1er du nom - mort par le poison. "ça alors s'écria-t-il, père je t'ai enfin retrouvé ! Laisse-moi te venger". elle enfila un équipement plus spécialisé au poison et à l'estoc et ne fit qu'une tranchée des araignées.

La suite fut plus tranquille, jusqu'à ce qu'elle croise un certain singe du nom de Barmaru. De nombresuses rumeurs circulaient sur ce dernier comme quoi il était doté d'une combinaison d'attaque imparable d'étourdissement enchainé de météorites dévastatrices, faisant trembler Hadès lui-même. Bien informé à ce sujet, Benyaisa parvint à développer quelques temps avant une compétence défensive de résistance à l'étourdissement, ce qui lui sauva la vie. S'en suivit un autre danger quelques kilomètres plus tard : des dragons assez étranges, des draconiens qu'on les appelle. Parmi eux, des mages lui lancèrent des boules d'étourdissement. Immobilisée à répétition et attaquée par des lanciers à maintes reprises, Benyaisa cru voir sa mort venir mais sa maitrise de résistance à l'étourdissement le sauva une fois de plus.

Après avoir abattu un pauvre Telkine sans défense et traversé un couloir rempli de monstres assez dangereux, elle tomba face à Typhon. La terreur était au rendez-vous : les météorites faisaient trembler la terre. Mais force de patience, et avec beaucoup d'endurance, Typhon finit par tomber.

Descendue aux enfers, Benyaisa tua crabes et morts-vivants, jusqu'à l'arrivée d'espèces de chacaux maitrisant parfaitement les rêves et excellant en l'art des dégâts de vitalité. Fort heureusement, de nombreux charmes permettent de résister efficacement à cette redoutable vitalité subie tout au long des enfers.
Puis vinrent des fourmis, dont la force semblait monter en puissance jusqu'à se décupler à chaque coup porté. Benyaisa n'hésita pas à battre en retraite, approuvant le dicton "mieux vaut être un lâche en vie, qu'un héros décédé".
Continuant sur sa lancée, elle fit la rencontre de machaes, redoutables archers aux nombreux dégâts d'estoc, mais ce type de dégâts étant tellement omniprésents depuis quelques temps, Benyaisa avait adapté son équipement pour y être quasiment immunisé.

Alors que les ricanement d'Hadès se faisaient entendre, un gigantes de couleur grise et orange apparut : pas de doute, il s'agissait d'un fameux dactyle tant redouté. Vagues de sommeil s'en suivèrent, mais les bottes surcaféinés de Benyaisa l'empêcha de tomber dans son piège, et parvint à abattre le dactyle.

Arrivé à Hadès, l'héroïne se rappela la mort d'un de ses frères qui succomba d'un seul coup malgré ses 9500 points de vie juste avec une soit-disante boule rouge. Pas question de mourir de la même manière, il mena Hadès en bourrique en tournant autour de lui, puis en l'attaquant d'un coup au corps à corps l'empêchant toute attaque de boule à distance.

Quelle ne fut pas sa surprise quand après avoir tué une dizaine de fois Hadès, une clé en forme de tortue tomba de son âme. Se rappelant avoir déjà croisé une serrure de la forme, Benyaisa rebroussa chemin et ouvrit un passage qui l'amena dans un sanctuaire de monstres tous plus redoutables les uns que les autres. Heureusement que ceux-ci dormaient à moitié et qu'il lui était possible de les tuer un par un sans réveiller les alentours.
Parmi eux, deux monstres avaient des pouvoirs particulièrement redoutables : un squelette très rapide, très fort et volant toute l'énergie de ceux qui s'en approchaient. Mais surtout, un autre squelette, d'apparence gringalette et innoffensif était capable d'envoyer des baffes à 7500 points de vie malgré de bonnes armures de défenseurs et des résistances à l'estoc maxée. C'est d'ailleurs à cet endroit que Benyaisa trouva un tas d'os apparenté à un squelette dont le cou portait le médaillon d'un de ses frères, disparu 2 mois auparavant : le pauvre avait dû latéralement se faire broyer les os.


Dimension Épique

Alors que Benyaisa pensait son périple terminé, elle fut envoyée dans une autre dimension, plus puisante encore. La fameuse dimension épique dont parlait le message de son frère. Allait-elle parvenir à le venger du taureau ?

"Mais.. que se passe-t-il ? Mes muscles s'affaiblissent. Je me sens faible. Mes résistances me lâchent".
Benyaisa dû reparcourir la Grèce de cette dimension, en cherchant des armures encore plus puisantes et résistantes, pour parer cette étrange énergie dimensionnelle qui affaiblissait ses résistances générales. Pour ce faire, rien de mieux que de tuer et retuer un robot méconnu de la première dimension : Talos, en faisant néanmoins attention à bien développer sa résistance à la foudre. Une fois correctement équipée, Benyaisa reprit sa route sans danger, en ayant appris à apprivoiser les loups, tout comme l'avait fait sa lignée.


L'Égypte fut une nouvelle fois une partie de plaisir, si ce n'est une nouvelle créature une fois de plus méconnue de la première dimension : une manticore maîtrisant nombre d'éléments. L'équipement de Benyaisa très résistant aux éléments lui permit d'en venir à bout, mais ce ne sont pas les quelettes humains qui manquaient. Dieu sait combien d'hommes y ont laissé leur vie.

Sans nouvelles surprises en Orient, notre héroïne finit par retrouver le fameux taureau qui tua son dernier frère. Se rappelant sa mise en garde, elle s'équipa d'un bouclier forgé pour résister à ces fameuses attaques de saignement et enfila une armure spécialement conçue pour résister en grande partie aux démons : Victoire. Mais ce ne fut pas sans peine, ce foutu saignement semblait passer au travers l'armure tant il faisait mal.

Benyaisa vit un jour dans un vieux grimoire du grenier de son arrière-grand-père, qu'il existait un artefact capable de s'immuniser des dommages de vitalité : la crosse d'Osiris. Après de nombreuses heures de recherche pour mettre la main dessus et compléter les ingrédients nécesaires à son activation, Benyaisa se sentit pousser des ailes, prête à affronter le type de dégâts le plus terrifiant de l'épopée.

Plus expérimentée, ses pouvoirs accrus et ses pleines résisances retrouvées, la descente aux Enfers de Benyaisa lui parut plus simple dans cette dimension épique et tout s'enchaina assez vite. Une dernière frayeur de tomber sur des dactyles à l'approche de la porte d'Hadès, mais aucun ne pointa son nez. Benyaisa croyait en voir le bout, quand après avoir tué Hadès, un nouveau portail tridimensionnel apparu.


Dimension Légendaire

Une troisième et dernière dimension vit le jour. Benyaisa se sentit encore plus faible et sensible que la dernière fois, ses résistances entières la lachaient, à tel point que la sortie dans les bois de Grèce fut un calvaire : de simples harpies entamaient très sérieusemet sa vie. Après quelques frayeurs, Benyaisa en vint à bout, les autres monstres paraissant nettement moins efficaces, voire innoffensifs.

C'est alors que dans des marécages, une énorme hydre fit son apparition : plus de peur que de mal, celle-ci apparut totalement innoffensive mais alors sa chair était solide comme le roc, 10 minutes montre en main fallurent à l'héroine pour en venir à bout. Cette hydre cachait d'incroyables objets, qui donnèrent envie à Benyaisa de repasser dans le coin plusieurs fois, jusque découvrir un bouclier d'une extrême valeur. Celui-ci semblait résister à tous les dégâts.

Arrivé dans le labyrinthe, des gorgonnes étaient équipées de gantelets ressemblant très fortement à une légendaire paire de gants mythique entraperçu dans de vieux livres. Benyaisa décida d'approfondir ses recherches dans les environs, et finit par les trouver après 3 heures de fouilles.

2ème grosse surprise arrivée en Égypte, les spectres qui jusque maintenant étaient innoffensifs, faisaient très très mal en légendaires en tournant sur eux-même. Bon nombre de frayeurs s'en suivèrent.

(Après quelques bonnes armures en stock, des résistances maxées et 13 000 points de vie, le reste de l'aventure de cette dernière dimension fut d'un profond ennui, et d'une difficulté décroissante contre-narrative :)
Une appréhension de peur réapparu pour les draconiens mais en fait rien.
Puis pour les chacaux rêve/vitalité mais toujours rien.
Puis pour un dernier dactyle sur la fin, mais avec des bottes très résistantes au sommeil, pas de risque et la vie baisse très peu.
Seul le squelette gringalet du passage secret reste un véritable danger (baffes à 8500 points de vie malgré de moyennes armures de défenseur et toutes les résistances maxées), mais il est tellement lent que ça reste correct avec un peu de lâcheté :gogol: )

Les 3 Hadès des 3 dimensions abattus, Benyaisa rentra ainsi dans son village en héroine, acclamée par la foule qui attendait ce moment depuis maintenant 4 ans.
Un grand festin s'en suivit, sans oublier les côtelettes d'agneau pour les valeureux loups. La nymphe en revanche n'eut le droit qu'à une feuille de salade sans sauce.



Le personnage

Pour un personnage hardcore, aucune faiblesse ne doit apparaitre, ce qui signifie, il me semble, que toutes les résistances doivent être constament maxées, tout en assurant avec un max de vie. (Je n'ai jamais testé le coup du 1500 capacité défensive qui devrait permettre une esquive de 100% sur tous les monstres, mais un perso qui mise tout en dextérité au détriment de la vie, j'aurai bien trop peur de me prendre un sort ou je ne sais quoi qui one-shoot, il suffit d'une fois :/)

Le gardien est toujours resté mon préféré pour ce défi :
• défense qui est très complet défensivement et offensivement
• nature pour le gain de vie doublé qui pour moi est indispensable.

Image

Compétences

Un peu beaucoup paresseux sur les bords, il m'insupporte de réactiver des compétences actives toutes les 30 secondes à chaque groupe de monstres, je n'ai donc toujours joué qu'avec les compétences passives et déclenchées aléatoirement. C'est donc une technique un peu faiblarde, loin d'être un personnage ultime et optimisé, mais c'est ma façon de jouer :) Voici donc les compétences que j'ai utilisées au fil du jeu :

Maxer la branche défense
ImageImageImage Maxer les coups de boucliers 6/6
Image Commencer nature et maxer coeur de chène 12/12
Image Proche du singe barmaru, mettre 4 points dans volonté de fer 4/6 pour la résistance à l'étourdissement
Image Maxer résistance de pierre 6/6
ImageImageImage Débloquer adrénaline 1/12 fréquence 1/6 puis maxer réaction défensive 8/8
Image Maxer connaisance des armures 6/6 au cas où une belle armure bleue fasse son apparition.
ImageImage Maxer conscience de combat 12/12 et concentration 6/6
ImageImageImageImage Maxer les loups en épique (J'ai fini à 16/4/11/16)
ImageImageImage Puis en légendaire j'ai fini par mettre un point dans la branche de la nymphe pour le style

Équipement final

Image Image

Image Image Image

Image Image Image Image

Image
benyaisa
Chasseur de Rats
 
Messages: 3
Inscription: Mar Avr 29, 2014 2:38 pm

Re: TQIT Hardcore self-drop CAC

Messagepar Ctrl-Alt-Suppr » Sam Mai 17, 2014 2:13 pm

Eh Beh ... joli !!!
Rares sont les builds qui peuvent parler d'un " squelette gringalet " dans le passage secret ^^

Plus de 13.000 de vie, ça commence à parler.
Et pourtant ton équipement honorable, mais sans plus.
J'aime bien ton anneau jaune par exemple, par contre "spéciale dédicace" à ton casque.
T'as jamais trouvé mieux ? ... sérieusement ^^
En tout cas, tu as dû bien t'amuser, dommage pour la fin du parcours (plus ennuyeuse à priori)

Cette présentation ... en 2014 ... me fait penser au Grim Dawn actuel.
Sur la toile on trouve des builds presque hors-normes, là où moi je joue normalement, à me contenter d'item 10 niveaux plus bas, ou à scruter les marchands pour tenter de trouver mon bonheur. Et c'est ainsi qu'on s'amuse le plus.

Merci pour cette présentation, ce partage narratif d'un perso " hardcore 0 death "
Avatar de l’utilisateur
Ctrl-Alt-Suppr
Administrateur
 
Messages: 5867
Inscription: Jeu Juin 29, 2006 5:33 pm

Re: TQIT Hardcore self-drop CAC

Messagepar benyaisa » Sam Mai 17, 2014 3:06 pm

Hello Ctrl-Alt-Suppr !

C'est un honneur de recevoir tes compliments :)
Je n'ai jamais été actif sur le forum mais je l'ai parcouru de fond en comble pour pouvoir parvenir à cette fin. Et donc merci pour toutes tes recherches de calculs vaudoux. Y a encore quelques mois, je ne pensais qu'à l'armure... qui au final est carrément optionnelle comparée aux résistances et le reste.

Attention, par squelette gringalet, j'entends visuellement, en étant dans la peau du narrateur qui découvre ;) parceque sinon aïe. la première fois que je l'ai affronté, j'étais par terre sans avoir compris :/ mais là à chaque baffe je fuyais me régénérer lol.

Sinon pour le casque... disons que c'est moitié la faute du joueur qui ne connait pas les objets, moitié la faute de l'aléatoire... Aléatoire car il me manquait 40% de resist à l'estoc sans mon casque, et vu mes capacités défensives, c'est une résistance indispensable à maxer du coup ^^. Et erreur de débutant car je pensais faire tout le jeu en mettant juste un peu de force et tout le reste en vie. Puis en arrivant en légendaire, j'ai découvert un tableau des objets verts MI (et donc ces fameux gants de gorgones que je ne connaissais pas...) J'ai fini par choper une belle paire en 3h mais il me manquait... 100 dextérité :p, donc avec mon armure de tigre gardée soigneusement dans mon coffre + casque ça passait :)
Si c'était à refaire je mettrais un tantinet moins de vie pour + de dextérité + force car c'est galère de toujours jongler avec des objets -20% de conditions requises quand y a pas le choix.

Oui pareil, j'ai horreur d'importer des objets surpuissants. D'ailleurs, j'ai même joué sans rien acheter aux marchands sauf potions de santé (ni objets car je préfère les ramasser :) ni parchemins car c'est un peu hors-jeu je trouve).
benyaisa
Chasseur de Rats
 
Messages: 3
Inscription: Mar Avr 29, 2014 2:38 pm

Re: TQIT Hardcore self-drop CAC

Messagepar Thallan » Jeu Mai 22, 2014 8:46 am

Rolalala... tout ça me redonne envie de me refaire une partie de TQ, et encore plus de Grim Dawn (Compte tenu de toutes les MAJ's du jeu)
Avatar de l’utilisateur
Thallan
Exterminateur de Rats
 
Messages: 471
Inscription: Mar Juin 30, 2009 7:59 pm

Re: TQIT Hardcore self-drop CAC

Messagepar Ratcha » Mer Juin 18, 2014 8:01 pm

Félicitations pour l'originalité du perso et de son équipement; ainsi que pour le souffle de la narration.
Amateur de Titan Quest, Two Worlds, Dungeon Siege, Diablo, Loki, Torchlight, Path of Exile ... Et j'attends la sortie de Grim Dawn, The Witcher, Lineage Eternal , Monter Hunter Online et Kingdom Under Fire!
Avatar de l’utilisateur
Ratcha
Annihilateur de Rats
 
Messages: 579
Inscription: Ven Nov 30, 2007 9:31 pm


Retourner vers Histoires et récits des joueurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités